Cuisine et recettes, du quotidien ou des occasions, par style ou par envie, en photo et en vidéo.

Cupcake raisin/kirsch/anis

Les cupcake, c’est petit, c’est mignon, mais pas si facile à réaliser. Pour mon 1er essai, je mise sur l’Alsace : un biscuit raisin/kirsch comme pour le kouglof et une crème à l’anis qui rappelle les bredele. Pour l’accompagner, un coco bredele sucré et fondant qui se marie à merveille avec le parfum de l’anis.

Dans ce dessert, on retrouve les notes des Noël alsaciens, Kouglof, bredele, épices ; des saveurs qu’on aime ici mais, cette fois, c’est sûr, je ne suis pas une « cupcake addict » : j’aime le biscuit, j’aime la crème, mais un peu moins les 2 ensemble….

Cupcake raisin/kirsch/anis

 

Techniquement, la difficulté que situe au niveau de la déco. Poser une crème à la poche à douille n’est pas chose facile et nécessite de l’entraînement : entre pression et mouvement, ce premier essai n’est pas très concluant. C’est peut-être plus facile avec la crème au beurre qu’on voit le plus souvent sur ces biscuits.
Pour le coup, je salue le talent des amateurs de la discipline qui, en plus d’avoir un sens de l’esthétique affirmé, démontrent une patience infinie pour réaliser toutes ces jolies pièces qu’on voit sur les sites et blogs dédiés.

Le biscuit, pour 6 cupcake :

      • 75 g de farine
      • 65 g de sucre
      • 1/4 de sachet de levure chimique
      • 2 œufs
      • 65 g de beurre fondu
      • 40 ml de lait
      • quelques raisins à gonfler dans le Kirsch
      • 1 pincée de sel

Bien battre les œufs entiers avec le sucre.
Ajouter le beurre puis le lait.
Tamiser ensemble la farine, le sel et la levure et bien mélanger. Ajouter les raisins.
Remplir les caissettes décorées au 3/4 et enfourner 20 mn à 180° C (piquer pour s’assurer de la bonne cuisson)
Un fois les biscuits refroidis, démouler si besoin et décorer de crème Chantilly avec une poche à douille.

La crème Chantilly :

      • 25 cl de crème entière liquide
      • 3 cuillères à soupe de sucre semoule.
      • 1 cuillère à soupe d’anis

1 heure avant de commencer le biscuit, mettre la crème dans un bol avec l’anis et laisser infuser au réfrigérateur.
Après cuisson des biscuits, verser la crème dans un récipient profond mais pas trop large (conserver les graines d’anis). Y déposer les fouets du batteur et laisser au réfrigérateur 10 mn, si possible dans un saladier plus grand et rempli de glaçons.
Battre fort dès le départ puis ajouter le sucre. Un fois la bonne consistance atteinte, diminuer de moitié la vitesse du batteur ce qui assurera le maintien de la crème.

Les coco bredele

      • 85 g de sucre
      • 85 g de noix de coco en poudre
      • 1 œuf

Battre l’œuf et le sucre au batteur puis ajouter la noix de coco et… c’est tout !
Former des boules ou des quenelles entre 2 petits cuillères et mettre au four environ 10 mn à 150° C.

Cupcake raisin/kirsch/anis

Les problèmes que j’ai rencontré :
– des caissettes trop fines qui s’évasent, j’ai dû doubler voire tripler
– elles ont absorbé le gras, impossible de les conserver pour la présentation
– la crème difficile à poser régulièrement
– un manque évident d’inspiration pour la déco 😀

Il est donc préférable de se documenter avant de se lancer et éviter de partir freestyle comme j’ai fait. Si donner du goût ne pose pas de problème, c’est l’esthétique qui fait avant tout le cupcake, il doit se faire dévorer des yeux avant d’y plonger sa cuillère !

Bravo à toutes celles est ceux qui maîtrisent le sujet !

Sur le même thème :

2 réflexions sur “Cupcake raisin/kirsch/anis”

  1. Je trouve que pour un 1er essai, tu t’en ai pas trop mal sorti encore ! Perso je reste vraiment sceptique sur les cupcakes. Certes, je trouve ça joli quand c’est bien décoré mais au niveau goût je trouve vraiment pas ça super. Du moins pas de quoi s’extasier.

    Les photos, comme d’habitude, sont superbes 🙂

    1. Pour contourner le goût formaté des cupcake, j’ai justement choisi « l’option alsacienne » : kirsch raisin dans le biscuit + anis dans la crème.
      Ca donne un côté particulièrement savoureux et moelleux au gâteau avec en plus la légèreté de la crème Chantilly (au lieu de la crème au beurre habituelle qui alourdit considérablement le dessert).
      Le tout est assez inattendu par rapport à la forme « cupcake ».

      Finalement, on s’est régalé à les manger ! Enfin… surtout mon équipe de gloutons ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Me contacter

Les champs marqués d’un astérisque (*) sont à compléter obligatoirement.