L’ail, tête et gousses

Le velouté de ses écailles, ses couleurs et reflets irisés, la forme de ses gousses font de l’ail un excellent sujet photographique, tout en courbes et en rondeurs. L’éclater, l’effeuiller, écraser une gousse encore dans sa peau, ne sont que quelques possibilités graphiques pour mettre en avant ce produit.

En cuisine, il est indispensable : dans les vinaigrettes, les salades, les viandes mijotées, les poêlées de champignons…

L’ail rose est très particulier. La gamme de ses couleurs permet, selon l’intensité de l’éclairage, de passer du rose-oranger au violet et de jouer avec la transparence des écailles.

Les photos présentées ont été réalisées avec un Pentax K10D (+ Sigma Mini Wide II) ; elles ne constituent qu’une première approche, un peu comme une sorte d’introduction.
J’ai également réalisé quelques clichés argentiques avec le Yashica Electro X (+ 50mm f1.7 + bague d’allonge), chargé d’une pellicule 100 iso Ilford développée au Perceptol.

Laissez un commentaire ci-dessous
dfbsdgnsfgn


Laissez votre commentaire.