Condiment au basilic, un peu comme un pesto.

En été, on passe en mode crudités. Mais, tous les jours éplucher l’ail et ciseler les herbes pour les assaisonner, c’est une peu redondant. Pour éviter cette ‘corvée’ quotidienne, je prépare une sorte de sauce bien parfumée au basilic et à l’ail. Un condiment façon pesto en quelque sorte , qui a lui aussi l’avantage de parfaitement se conserver au frigo.

Le vrai pesto se réalise avec du parmesan, mais comme j’ai un végétalien à la maison, je fais l’impasse.
En restant sur les bases des ingrédients traditionnels, on peut facilement réaliser une variante tout aussi goûteuse. Je l’utilise pour agrémenter les vinaigrettes, en dip pour y plonger des bâtonnets de crudités, mais aussi pour donner plus de caractère à une tarte salée ou une pizza (quelques idées de recettes plus bas). Plus simplement, tartinée sur une tranche de bon pain, ça marche aussi très bien 😉
Et pour ceux à qui le parmesan manquerait, on ajoute un peu de tamari et de levure maltée.

Cette sauce est hyper simple. Elle demande juste un peu de patience : effeuiller le basilic, ça prend du temps. Je mets à contribution mes 2 gourmands dans ces cas-là, comme pour les haricots ou les petits pois !

La recette

Une précision concernant la quantité d’huile d’olive indiquée : que je n’ai pas l’habitude de peser tout ce que j’utilise. Si 5 cl d’huile c’est insuffisant, ajoutez-en 😀 (j’y ferai attention la prochaine fois et viendrai corriger ici).

      • 100 g de feuilles de basilic
      • 70 g de pignons de pin
      • 5 cl d’huile d’olive de qualité
      • 2 gousses d’ail
      • 1 c. à c. de tamari
      • 1 c. à c. de levure maltée
      • sel et poivre

Laver le basilic et l’effeuiller. Déposez les feuilles dans le panier de l’essoreuse à salade… et essorez. Eplucher et dégermer les gousses d’ail, et les détailler grossièrement.

Dans le bol de la moulinette (ou idéalement dans un pilon pour conserver les saveurs du basilic, c’est tellement mieux), déposer les pignons de pin, l’ail, le tamari, la levure maltée, le sel, le poivre, l’huile d’olive et mixez jusqu’à obtenir une consistance assez fine. Ajouter de l’huile d’olive pour rallonger si besoin. Goûtez et rectifier l’assaisonnement selon vos goûts.

Sur une tomate bien charnue (si possible du jardin) comme la coeur de boeuf ou l’andine cornue, c’est divin ! On peut l’utiliser aussi avec le poivron rouge et le tempeh pour une pizza vegan, ou encore, pour rester en été, en tarte à la tomate 😀

Bon appétit !

La recette de la tarte à la tomate est ici.

Pas mal aussi en version poivron/tempeh.

Laissez un commentaire ci-dessous
dfbsdgnsfgn


  1. Excellente idée ! En plus, pas la peine d’effeuiller le basilic, les tiges ont autant de goût que les feuilles, donc quand on mixe, on peut les utiliser.

    Répondre

Laissez votre commentaire.

complétez cette opération (captcha) *