Cuisine et recettes, du quotidien ou des occasions, par style ou par envie, en photo et en vidéo.

Par ce temps, un peu de comfort food.

Une petite éclaircie, un gros nuage, des averses, et encore le froid qui revient, à se demander si le printemps arrivera un jour ! Les potagers sont tristounes, les graines grelottent et tardent à germer. Alors forçons le destin : sorbet poire et cookies émiettés, un peu de réconfort ne tue pas.

La comfort food c’est la cuisine qui fait appel aux sens et aux souvenirs, c’est donc une affaire personnelle.

Pour moi, c’est le parfum de la fleur d’oranger quand la crêpe cuit, le gâteau marbré qu’on préparait avec mon frère (et la bagarre pour lécher la cuillère de chocolat), le ressort qui servait à monter les blancs en neige (et à se muscler le bras) ou encore la tasse de chocolat chaud après une après-midi de descente en sac poubelle sur une pente enneigée.

Cookies et sorbet poire

La recette

Dans le cookie, tout est dans le sucre. La vergeoise brune donne un goût excellent mais au détriment du craquant. Après avoir essayer plusieurs sucres, je me suis arrêtée simplement sur une portion égale de blanc et de roux.

      • 250 g de farine
      • 200 de chocolat noir haché en gros morceaux, ou pépites
      • 80 g de noix hachée grossièrement
      • 125 g de beurre mou
      • 180 g de sucre (90 g de sucre roux + 90 g de sucre blanc)
      • 1 gros œuf (le calibrage est important)
      • 1 sachet de levure chimique
      • 1 pincée de sel
      • 1 parfum de votre choix, j’opte pour la vanille en arôme liquide

Préparer le mélange farine, sel et levure.
Dans un grand saladier, mélanger au batteur le sucre, l’œuf entier, le beurre mou et le parfum.
Incorporer à la spatule le mélange tamisé farine/sel/levure.
Ajouter pour finir, le chocolat et les noix.
Former de petites boules de 2 cm de diamètre, les déposer sur une lèche-frite recouvert de papier sulfurisé et enfourner à 170°C pendant 8 à 10 mn.

Emietter quelques cookies sur une boule de glace à la vanille ou de sorbet poire comme ici, c’est délicieusement réconfortant.

Cookies et sorbet poire

Bien évidemment, la comfort food concerne aussi le salé, le cassecroûte de 9h00 pendant les vendanges, le chapeau de la tomate qu’on chipe à la cuisinière, la viande qu’on grille au petit matin pour la laisser mijoter pendant 4 heures…
Bref, tout ce qui peut réconforter et par cette belle météo printannière, pourquoi se priver !.

Scones et cookies

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Me contacter

Les champs marqués d’un astérisque (*) sont à compléter obligatoirement.