Pizza jaune et rouge, un peu piquante, à ail et au gingembre

Pizza jaune et rouge, à ail et au gingembre
Facile et rapide à préparer, facile et rapide à manger ! Pas de viande, très peu de fromage, des légumes aux saveurs boostées par le côté piquant d’une marinade ail/gingembre ; une pizza vegan et légère pour le soir.

La pizza c’est fun, parce qu’on met un peu ce qu’on veut dessus. C’est donc idéal pour recycler les restes autrement que dans l’habituelle omelette fourre-tout. Pour le fond, quelques pommes de terre retrouvées dans le potager et une courgette jaune biscornue qui donneront un peu de matière ; pour la couleur, des tomates avec leur côté acidulé ; et pour finir, un reste de mozzarella. Le petit plus, c’est la marinade ail/gingembre qui donne du relief  à cette version. Nul besoin de jambon, de lardon, ni d’une tonne de fromage pour donner du goût !

Je prépare cette marinade assez régulièrement, principalement en été parce qu’on mange beaucoup de crudités. De cette façon, on peut conserver le gingembre frais râpé ou/et l’ail frais écrasé quelques jours, et donc, ça évite de sortir et laver les ustensiles à chaque fois qu’on fait une vinaigrette. Je garde ça quelques jour dans un bocal bien hermétique. Ici, la marinade a été préparée avant la pâte, avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, une belle gousse d’ail que j’ai fait légèrement cuire dans sa peau au micro-onde, et 1 cuillère à café de gingembre frais râpé ; l’idéal étant de bien mélanger au pilon.

Pizza jaune et rouge, à ail et au gingembre

La pâte à pizza

Je réalise habituellement la pâte avec 250 g de farine et 160 d’eau, pour une pâte d’épaisseur assez fine. Je vous renvoie vers la recette habituelle détaillée ici : Pizza courgette, mozzarella, menthe : saveurs et subtilité Mais si vous aimez les pâtes épaisses, comme ma miss, vous pouvez alors doubler les proportions, comme c’est le cas ici.

Pizza jaune et rouge, à ail et au gingembre

La garniture

      • 1 courgette jaune
      • 4 petites pommes de terre
      • 1 gros oignon blanc
      • 1 dizaine de tomates cerise rouges
      • 1 dizaine de tomates cerise jaunes
      • 2 c à soupe de marinade ail/gingembre
      • sel et poivre
      • quelques graines de courge

Préchauffer le four à 270° C, chaleur statique.

Commencer par laver les légumes, éplucher les pommes de terre et les détailler avec un économe ou une mandoline. Rincer les lamelles de pommes de terre pour éliminer le trop d’amidon, et les essuyer. Emincer l’oignon, laver et couper en deux les tomates.

Pizza jaune et rouge, à ail et au gingembre

Pour le fond de pizza, j’étale directement la pâte sur le papier cuisson que j’ai préalablement fariné, c’est plus pratique pour la glisser sur la lèche-frite.

Badigeonner la pâte avec la marinade qui aura pris le goût de l’ail et du gingembre (ces derniers pourront aussi être utilisés (pour du piquant.. piquant 🙂 ) ou encore servir pour une vinaigrette par exemple). Déposer les courgettes, les pommes de terre, les oignons, de façon homogène. Faire de même avec les tomates et les graines de courge. Arroser d’un filet d’huile, saler poivrer.

Une fois la pizza dans le four, baisser la chaleur à 250 °C, compter 15 à 20 minutes de cuisson, en surveillant. Si la pizza colore rapidement, recouvrir d’une feuille d’aluminium.

Comme je le précise souvent, j’ai un vieux four Thermor et, bien qu’il assure encore très bien son travail, la cuisson n’est plus tout à fait homogène (et il manque cruellement de fonctions). Reportez-vous à la notice de votre appareil pour connaître le meilleur programme pour les pizzas.
Le four doit dans tous les cas être bien chaud ; on peut aussi utiliser une pierre à pizza, ou encore cuire « à blanc » quelques minutes (avec le fond de tomate ou d’huile d’olive) avant de la garnir et la remettre au four.

Personnellement, je fais simple : j’ouvre le four, j’enfourne la pizza, je la découpe, et on la boulotte 😀 !

Bon appétit !

Pizza jaune et rouge, à ail et au gingembre


Désolée pour les copyrights sur les photos 🙂

Retrouver ses photos sur des sites divers et variés sans retrolien… c’est déjà agaçant. Quand ces sites vivent de la pub, ça l’est encore plus. Dernièrement, c’est carrément sur un site de vente en ligne de produits culinaires. Je ne balancerai ni les noms, ni les types de produits, ni les recettes, mais faut quand même pas exagérer. (je suis loin d’être la seule à être concernée, on devrait songer à monter un collectif !)

Je rappelle donc, et de façon « désolément » redondante, que toutes les photographies que je publie ici sont le fruit de mon travail, du temps et de l’argent que j’y consacre :

Les photos de ce blog ne sont donc pas libres de droits.
Leur publication ici ne signifie pas que vous pouvez vous servir et vous en servir 🙂

Si vous souhaitez en acquérir les droits, contactez-moi.

Merci à tous pour votre patience dans cet intermède « coup de gueule » 😀

Laissez un commentaire ci-dessous
dfbsdgnsfgn


Laissez votre commentaire.

complétez cette opération (captcha) *